[recrutement] Assistant.e social.e

POURVU

Télécharger la fiche de poste « Assistant de service social » (mai 2020) 

Métier/Fonction : Assistant de service social, à temps plein

Profil de recrutement : Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social

Lieu d’exercice : Centre Médical Marmottan – Pôle Addictologie,
17-19, rue d’Armaillé – 75017 PARIS Tel : 01 56 68 70 30
Accès : M° Charles de Gaulle Etoile

Amplitude horaire : 35H00 hebdomadaires, du lundi au samedi, variable en fonction des besoins du service ; organisation de la continuité, avec ses pairs du service social, durant les congés, formations, etc

Lire la suite

Addiction et confinement : un cocktail traitre

Comment vivre le confinement, période d’enfermement et de restrictions quand on souffre d’addictions ?

Focus sur cette population particulièrement touchée par la crise sanitaire avec le Dr Mario Blaise, Nathanaël Looten, Centre Médical Marmottan, le Dr Xavier Laqueille et le Dr Fatma Bouvet de Maisonneuve, Centre Moreau de Tours.

Article originellement diffusé sur le site du GHU Paris

Lire la suite

Questionnaire sur l’hypersexualité

En vue de valider des questionnaires d’évaluation diagnostiquant l’hypersexualité, une équipe de l’hôpital Cochin à Paris souhaiterait avoir des réponses à un questionnaire en ligne. Si vous présentez ou pensez présenter des comportements d’addiction sexuelle et si vous en êtes d’accord, n’hésitez pas à participer à l’étude en cliquant sur ce lien :

https://webquest.fr/?m=46769_validation-d-echelles

Message de l’équipe organisatrice :

« Nous aimerions mieux comprendre l’hypersexualité. Nous allons vous interroger concernant vos activités sexuelles dans différents contextes avant la période de confinement et vous demander de répondre à quelques questions à ce sujet. Sachez que vos réponses seront conservées de façon absolument confidentielle et anonyme.
Nous vous demandons de répondre le plus honnêtement possible.

L’enquête devrait vous prendre environ 7 minutes. »

Réduction des risques alcool en structures d’hébergement

La question de l’accueil de l’alcool dans les centres d’hébergement est une problématique complexe qui questionne les acteurs de l’hébergement depuis de nombreuses années. Dans le contexte actuel de crise sanitaire et du fait du confinement, ces questions reviennent de manière aigüe. La Fédération Addiction et ses partenaires se mobilisent pour aider à y répondre et à mettre en pratique l’autorisation et l’accueil de ces consommations dans ces structures.

Vous pouvez donc télécharger :

Ou regarder 3 vidéos vont donc être disponibles, pour revenir en quelques minutes sur comment concrètement accueillir l’alcool dans les lieux d’hébergement et de vie, sur cette page :

Swaps : la RDR à l’épreuve du covid

Devant l’ampleur de la crise sanitaire Swaps a voulu faire le point sur la manière dont les professionnels des Caarud et des Csapa affrontaient sur le terrain le défi d’assurer dans des conditions inédites la continuité de la prise en charge des populations d’usagers de drogues les plus vulnérables.

 

Retrouvez le SWAPS numéro 94 en intégralité sur VIH.org

Sommaire
  1. La mobilisation fédérative à l’heure de la crise sanitaire
  2. Le trafic au temps du COVID-19: vers une pénurie de drogues illicites en France?
  3. Covid-19 : les usagers consomment et gèrent des stocks!
  4. Les professionnels de la réduction des risques et de soins à l’épreuve du Covid-19: comment faire face?
  5. La crise sanitaire, booster du Plan crack? Chroniques de la RDR en temps de «guerre»

[video] Conseils aux Cerveaux Confinés

La chaîne Youtube #Conseils aux Cerveaux Confinés propose des conseils pour prévenir et gérer les réactions psychologiques liées au confinement du cononavirus 2019-nCoV.
Ces vidéos abordent les principaux sujets permettant d’aider les personnes confinées : réactions psychologiques, gestion du stress, hygiène de vie, enfants et adolescents, gestion de l’actualité.

Ces conseils reposent sur des publications scientifiques et des recommandations internationales.

Le projet collaboratif a été élaboré par trois médecins psychiatres :
les Docteurs Stéphane Mouchabac et Florian Ferreri, Praticiens Hospitaliers dans le Département de Psychiatrie et Psychologie Médicale de l’hôpital Saint Antoine à Paris (DMU Neurosciences, APHP 6.0, Sorbonne université) et le Docteur Alexis Bourla, Praticien Hospitalier Attaché dans le Département de Psychiatrie et Psychologie Médicale de l’hôpital Saint Antoine à Paris et médecin dans le groupe INICEA.

https://www.youtube.com/channel/UCbaA1CEdoTDHa1KqgeIoJng/featured

[covid-19] Hydroxychloroquine (Plaquenil®) et substances psychoactives

Comme tout médicament, le Plaquenil® interagit avec d’autres substances qui peuvent potentialiser ses effets indésirables notamment au niveau cardiaque (tachycardie, fibrillation, torsades de pointe…).

En contexte COVID, et pour des raisons qui vous sont propres (préventives, curatives, …), vous cherchez à vous procurer du Plaquenil® ?

Avant d’en prendre vous devez connaitre les interactions potentielles avec les substances psychoactives…

Lire l’article sur le site du CEIP Paris (centre d’addicto-vigilance de Paris)

Hydroxychloroquine (Plaquenil®) et substances psychoactives : message à l’attention des usagers de drogues et aux patients sous traitements psychoactifs

[Tribune Fédération Addiction] Usages et Addictions en temps de confinement

Nous relayons cette tribune de la Fédération Addiction

En ces temps de confinement, la question des usages de substances se pose de façon accrue pour tout un chacun. On peut distinguer trois publics qui nécessitent chacun des postures et actions spécifiques.

Pour les personnes malades

L’addiction est un enfermement, une prison dont les personnes peinent à s’extraire alors même que leur vie en devient impossible. On a longtemps cru les aider à en les enfermant dans des hôpitaux ou des asiles mais ça n’a pas marché…

Le présent nous frappe.

Pour les millions de français dépendants de substances, légales ou non, le confinement pose avec une nouvelle acuité l’éternel problème de gérer une dépendance dans un contexte de crainte de pénurie. La réponse peut paraitre simple : il suffit d’arrêter. Cette idée, illustrée par quelques réactions s’étonnant de voir l’accès au tabac et à l’alcool préservés alors qu’il est si difficile de trouver des masques, des gels HA et parfois même des produits de première nécessité, réactive le mythe du « ce n’est qu’une histoire de volonté » et de la prohibition comme solution. Le confinement en deviendrait l’instrument, une sorte d’abstinence obligée grâce à une claustration salvatrice.

Lire la suite