ADDICTION à l’œuvre

ADDICTION à l’œuvre,
une histoire de cinéma qui s’accorde aux autres arts de 1895 à 2019.
3e partie, dans toute la France, du 8 novembre 2017 au 10 février 2018
Des cinémas indépendants, des cinémathèques, des institutions ont été sollicités pour programmer des films de leurs choix, liés au sujet.
En parallèle, des artistes, des conservateurs, des programmateurs de musées on été invités à réfléchir à leur passion sous l’angle de l’addiction à la représentation de l’œuvre.
Enfin, des philosophes, des psychanalystes, des psychiatres, des sociologues, des addictologues, des laboratoires… ont été conviés à travailler ensemble autour de ce sujet tabou qui concerne pourtant tous les citoyens.

[culture] “Addiction à l’œuvre”, une histoire du cinéma de 1895 à 2019

Le festival “ADDICTION à l’oeuvre” se propose de penser l’addiction dans toutes ses dimensions à travers le prisme du cinéma. Il court jusqu’au 22 décembre prochain dans plusieurs salles parisiennes, et amorce une réflexion au long cours sur la manière dont le cinéma a pu réfléchir et représenter l’addiction. En plus d’une large sélection de films, mélangeant les genres et ouvrant de nouveaux horizons cinématographiques, le festival se décline en conférences, lectures, performances, publications, expositions…

Des films sur l’addiction

Parmi les films projetés, on retrouve notamment Spring Breakers d’Harmony Korine, Le festin nu de David Cronenberg, L’histoire d’Adèle H de François Truffaut, La baie des anges de Jacques Demy, M le maudit de Fritz Lang, Frenzy d’Alfred Hitchcock… Autant de films revisitant à leur manière l’un ou l’autre aspect de l’addiction.

Téléchargez le programme complet

Festival de cinéma « Addiction à l’oeuvre »

La société de programmation dfilms lance son 1er cycle de séances du 28 novembre au 7 décembre 2014. En partenariat avec la Fédération Addiction et SOS Addictions, le festival « Addiction à l’oeuvre » propose la construction d’une histoire de cinéma autour du thème des addictions.

Projections, mais aussi conférences, publications, exposition d’art viendront nourrir ce projet pluridisciplinaire, qui se déroulera en 5 parties jusqu’à 2019.

Une soirée inaugurera ce préambule le 28 novembre à 20h. Pour assister à cette soirée Dean Martin, avec la projection du film Rio Bravo, il faudra se rendre cinéma Grand Action (Prix d’une séance classique). Pas d’inscription préalable mais nécessité d’arriver tôt pour bénéficier d’une place!