Nomination d’Hélène Delaquaize à la présidence de FPEA

Helene Delaquaize, médiatrice de santé à l’hôpital Marmottan, a été élue présidente de FPEA – France Patients Experts Addictions. 

Les patients-experts addictions sont des partenaires précieux des parcours de soin.

France Patients Experts Addictions est une association dont l’objet est la promotion, la formation et la certification des patients experts dans le parcours de soin en addictologie.

Ses membres ont l’expérience de l’addiction (au tabac, à l’alcool, aux substances illicites et comportementale) et en sont soit sortis de la dépendance soit stabilisés. Accompagnant déjà au sein de structures d’entraide, ses membres interviennent sur les réseaux sociaux ainsi que sur le forum Addict’Aide.

FPEA entend agir sur les axes de la prévention, de la formation à destination des professionnels et des usagers et cherchera une synergie avec les associations de patients experts existantes.

La CPEA – Certification Patient-Expert Addictions – a notamment pour but de promouvoir l’utilité des patients-experts dans les addictions licites et illicites, aux produits ou comportementales à travers une démarche de validation des acquis de l’expérience.

Félicitations à Hélène pour sa nomination ! 

Pour venir à Marmottan

Mis en avant

facadePour toute personne concernée par des problèmes de produits licites ou illicites, ou d’addictions sans drogue.

L’hôpital Marmottan est situé au 17-19 rue d’Armaillé, 75017 Paris.
Métro : Charles de Gaulle Etoile
(sortie 5 : avenue Carnot)

Téléphone accueil-consultation d’addictologie : 01 56 68 70 30
Fax : 01 56 68 70 38
En dehors des heures d’ouverture ou pour joindre spécifiquement l’unité d’hospitalisation : 01 56 68 70 24
(En revanche, pour toute demande d’hospitalisation, appelez le 01 56 68 70 30)
Pour joindre spécifiquement la médecine générale : 01 56 68 70 27

–> HORAIRES ACCUEIL CONSULTATIONS <–

  • lundi, mardi, mercredi, vendredi : 11h-19h
  • jeudi : 12h-19h
  • samedi : fermé.

Pour connaitre les horaires de la Médecine Générale, cliquez ici

–> RECRUTEMENT <–

Nous recrutons des infirmier(e)s pour les services d’hospitalisation et le CSAPA

Prochain groupe de parole : entourage des jeunes consommateurs

Ce groupe de parole à destination de l’entourage est ouvert aux familles des jeunes, quel que soit l’objet d’addiction (produits ou comportements).

Un mercredi par mois, nous vous proposons une rencontre avec deux soignants de notre équipe.

L’objectif est de partager et d’échanger ses expériences, d’obtenir des informations et du soutien.

Après la présentation des participants et de leur situation, nous proposons un second tour de parole autour d’un thème convenu lors de la séance précédente.
Exemples de thèmes précédents : la déception, les autorités.

Ces réunions sont anonymes et gratuites.

Inscription : dominique.lancelot.addicto@gmail.com Mettre en objet : inscription groupe de parole entourage. Merci d’indiquer votre numéro de téléphone pour être rappelé brièvement par un des animateurs.

Prochaine(s) date(s) :

mercredi 18 mai 2022, 17h-18h30 – thème : s’accrocher

(précédents thèmes : motivation, grandir, la rentrée, prendre soin, détachement, loyauté, trop, rencontre(s), toujours, culpabilité, fusion, recul, espoir, démunition, obsession, démission, soin, autonomie, solitude, menace)

à l’hôpital Marmottan, 17 rue d’armaillé, 75017 Paris

Contact : dominique.lancelot.addicto@gmail.com

film-documentaire Tout pour être heureux, au Grand Rex, Paris le 12 avril

Réalisé par Olivier Le Bris et produit par Jérôme Adam, ce long-métrage, projeté dès 20h30, libère la parole sur la consommation d’alcool et de drogue et sensibilise le public à cet enjeu de santé publique à travers un angle assez inédit.

Ce long-métrage est centré sur les fratries. L’auteur et producteur Jérôme Adam, a recueilli le témoignage de sœurs et frères des personnes dépendantes, pour ainsi comprendre comment ces personnes gèrent la situation et vivent avec leurs blessures.

Et la projection de ce film, nécessaire, sera suivie d’un débat intitulé «Parler en famille des drogues et de l’alcool». A cette occasion, Jean-Pierre Couteron, psychologue et addictologue, et Jérôme Adam seront présents pour échanger avec le public.

Projection-débat, 12 avril, 20h30, Le Grand Rex (Paris 2e), 12 euros. 

 

Prochain groupe de parole à destination des joueurs de jeux de hasard et d’argent

L’hôpital Marmottan met en place un groupe de parole à destination des joueurs de jeux de hasard et d’argent.

Un jeudi par mois, de 17h30 à 19h, nous vous proposons une rencontre avec des membres de notre équipe.

Prochaine date : le jeudi 14 avril 2022, à 17h30

Toute personne concernée par l’utilisation problématique des jeux d’argent et de hasard peut participer.

L’objectif est de partager et d’échanger ses expériences, d’obtenir des informations et du soutien, mais sans entrer dans l’individualité des prises en charge.

Ces réunions sont anonymes et gratuites.

Inscription auprès du secrétariat de Marmottan : 01 56 68 70 30. Laissez vos coordonnées pour qu’un animateur du groupe vous rappelle brièvement avant votre première participation.

[article] Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros

Thomas Gaon, psychologue à Marmottan, et Mario Blaise, chef de service ont répondu aux questions du journal Le Parisien, au sujet de l’addiction aux Paris Sportifs.

Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros

Un tiers des mineurs de 15 à 17 ans déclarent avoir joué de l’argent au cours de l’année écoulée. Une part stable, mais les pratiques à risque ont bondi ces dernières années, sous l’impulsion d’Internet et de la publicité, selon une étude que nous dévoilons. Au moins 300 000 adolescents sont concernés.

(…)

« Beaucoup des joueurs de 18 à 25 ans qu’on reçoit ont commencé mineurs, confirme Thomas Gaon. Il y a un rajeunissement des joueurs en général et des joueurs pathologiques depuis dix ans. C’est lié à la libéralisation des jeux en ligne et à une pratique devenue commune, banale et valorisée. La génération poker a commencé autour de 2006 et, depuis 2017, les paris en ligne explosent. Tout cela est facilité par la publicité des opérateurs qui ont décidé de rajeunir leur public. L’addiction au jeu a de fortes conséquences personnelles pour des personnes qui poursuivent leurs études ou entrent dans la vie active avec des dettes ou des conflits familiaux. »

(…)

C’est dans ce cadre que se fait souvent l’initiation au jeu, avec un dilemme : interdire ou accompagner ? « C’est bien d’encadrer, que les parents puissent être des ressources, mais très souvent on est plutôt dans l’incitation et dans une exposition précoce qui n’évoque pas les risques », explique Mario Blaise, psychiatre et chef de pôle à l’hôpital Marmottan.

Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros – Le Parisien

[Recrutement] Animateur Socio Culturel

atelier musique

Site géographique de loffre :

Centre médical Marmottan
17, rue d’armaillé
75017 Paris
Métro : Charles-de-Gaulle-Etoile

Détail de loffre :

Le centre Médical Marmottan recrute un(e) animateur.ice Socio Culturel

Type de contrat :CDD de 3 mois renouvelable

Lire la suite

Paris sportifs : la machine à perdre ?, une enquête à voir dans « Envoyé spécial » jeudi 20 janvier.

Jeudi 20 janvier, Envoyé Spécial consacre un reportage aux paris sportifs. Thomas Gaon, psychologue à marmottan, a répondu aux questions des journalistes sur l’addiction aux paris sportifs.

Dans ce documentaire, on va découvrir comment les sites de paris rivalisent d’ingéniosité pour attirer les jeunes parieurs. Mais certains sites utilisent des systèmes afin de surveiller les parieurs et les classer suivant ce qu’ils rapportent à l’opérateur. Un profil très précis des joueurs est réalisé en fonction de leur rentabilité pour l’opérateur. Ceux qui font perdre de l’argent au site sont surnommés les « sharks », les « requins ». Les clients classiques, sans danger pour l’opérateur car ils perdent plus qu’ils ne gagnent, on les appelle « fish » ou encore « pigeon ». 

Envoyé Spécial s’est procuré des captures d’écran du logiciel utilisé par les traders de Winamax, l’un des leaders du marché des paris en ligne, afin de prouver ces dires.

Pol, un jeune qui vient de se guérir d’une sévère addiction au jeu, témoigne : cela lui « fait bizarre d’entendre ça, de se dire qu’on appartient à une catégorie… en fonction de ce qu’on perd, en plus. C’est-à-dire qu’ils ont totalement conscience de ce qu’ils font… et que pour chaque joueur, ils savent dans quelle situation on est. Donc leur histoire de prévention des risques n’existe absolument pas« .

Extrait de « Paris sportifs : la machine à perdre ? », une enquête à voir dans « Envoyé spécial » jeudi 20 janvier.

[livre] Les Écrans de fumée. Film et cannabis en France (1969-2002).

Erwan Pointeau-Lagadec, Chercheur associé au Centre d’histoire du XIXe siècle de l’Université Paris 1, a récemment publié un ouvrage intitulé Les Écrans de fumée. Film et cannabis en France (1969-2002).

Comme son titre le laisse entendre, il s’intéresse aux représentations cinématographiques et télévisuelles du cannabis dans l’Hexagone à l’ère de la massification des usages de drogues. Loin de se borner à faire l’inventaire du répertoire d’images audiovisuelles relatif au premier des stupéfiants consommés dans le pays, ce travail s’attache à identifier le rôle joué par les fictions filmiques dans le processus d’accommodement de la population aux pratiques psychotropes. À ce titre, il s’inscrit à la fois dans le champs de l’histoire culturelle du contemporain, de l’histoire des drogues, de l’analyse des médias, de la sociologie de la déviance et des études de santé publique.