Prochain groupe de parole Joueurs d’Argent, le 24 juin

L’hôpital Marmottan met en place un groupe de parole à destination des joueurs de jeux de hasard et d’argent.

Un jeudi par mois, de 17h30 à 19h, nous vous proposons une rencontre avec des membres de notre équipe.

Prochaine date : jeudi 24 juin 2021.

Toute personne concernée par l’utilisation problématique des jeux d’argent et de hasard peut participer.

L’objectif est de partager et d’échanger ses expériences, d’obtenir des informations et du soutien, mais sans entrer dans l’individualité des prises en charge.

Ces réunions sont anonymes et gratuites.

Inscription auprès du secrétariat de Marmottan : 01 56 68 70 30. Laissez vos coordonnées pour qu’un animateur du groupe vous rappelle brièvement avant votre première participation.

[radio] La méthode scientifique – Jeux vidéo, jeux d’argent, porno : demandez l’addiction

Emission à réécouter en podcast sur le site de France Culture :

Les addictions sans substance (jeux vidéo, sexe, travail, sport…) agissent-elles comme des drogues ? Sont-elles des addictions au même titre que la dépendance à l’héroïne, à l’alcool et au tabac ? Comment définit-on une addiction ? Quels sont les critères diagnostics ?

Pour évoquer les mécanismes de ces addictions dites « comportementales », et leurs points communs mais aussi leurs divergences d’avec les addictions aux drogues, deux intervenants :

Jocelyne Caboche, neurobiologiste, directrice de recherche CNRS, cheffe de l’équipe « signalisation neuronale et régulations génétiques » au laboratoire Neurosciences Paris Seine à Sorbonne Université et Marc Valleur, psychiatre et ancien médecin chef de l’hôpital Marmottan, spécialisé dans les soins et l’accompagnement de pratiques addictives.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/jeux-video-jeux-dargent-porno-demandez-laddiction

Dans cette émission, vous pourrez aussi écouter un petit reportage sur Marmottan :

Le reportage du jour

Par Céline Loozen :

Le Centre Médical Marmottan à Paris propose un accueil pour les personnes souffrant d’addiction sans drogue : principalement pour ce qui concerne les jeux d’argents, les jeux vidéo et la pornographie. Les soins sont anonymes, volontaires et gratuits. L’approche développée ici est  transdisciplinaire, avec des experts variés : psychiatres, psychologues, éducateurs, médecins généralistes, pour traiter de manière plus ciblée chaque patient en fonction de son addiction. Reportage avec Mario Blaise,  chef de ce service et psychiatre spécialisé dans les addictions comportementales.

[radio] Jeux d’argent : la passion du hasard

Marc Valleur, ancien médecin-chef de l’hôpital Marmottan, participait hier à l’émission « entendez-vous l’écho ? » sur France Culture.

Partiellement ouverte à la concurrence depuis 2010, la pratique des jeux d’argent et de hasard interroge sur la place de l’Etat pour encadrer ces pratiques et accompagner les joueurs pour éviter qu’ils ne tombent dans une forme d’addiction.

Pour réécouter l’émission :

https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/les-jeux-de-leconomie-34-la-passion-du-hasard

[Site internet] Joueurs info Service

Le site Joueurs info service s’enrichit de nouvelles vidéo. On peut les découvrir ici :

Nouveau groupe de parole, dédié aux joueurs d’argent

Nous vous proposons un nouveau rendez-vous mensuel : un groupe de parole à destination des joueurs de jeux de hasard et d’argent. Il sera animé par une psychologue et un médecin de l’équipe. La première date est le :

samedi 2 avril de 11h à 12h30

à l’hôpital Marmottan, 17 rue d’armaillé, 75017 Paris.

Il se répètera ensuite un samedi par mois.

Toute personne concernée par l’utilisation problématique des jeux d’argent et de hasard peut participer.

L’objectif est de partager et d’échanger ses expériences, d’obtenir des informations et du soutien, mais sans entrer dans l’individualité des prises en charge.

Ces réunions sont anonymes et gratuites.

Inscription auprès du secrétariat de Marmottan : 01 56 68 70 30.

Joueurs en société

Captation vidéo de la conférence « joueurs en société »

http://archives-sonores.bpi.fr/fr/doc/4166/Joueurs+en+societe

Avec Thomas Amadieu ; Marie Redon ; Marc Valleur

 

  • 20/04/2015
  • Petite salle, Centre Pompidou
  • Rencontre
  • Economie, Sociologie
  • 01:39:23

 

Résumé :

Malgré la crise, l’industrie des jeux de hasard en France ne s’est jamais aussi bien portée. Les joueurs y voient une possibilité d’ascension sociale que le travail ne permet plus, un moyen de se sociabiliser ou une parenthèse de liberté dans un monde moderne qui cherche à abolir l’irrationalité et le hasard.

Résultats de l’enquête nationale sur les pratiques de jeu d’argent et de hasard en France en 2014

Les résultats de l’enquête nationale sur les pratiques de jeu d’argent et de hasard en France en 2014 viennent de paraître. A noter qu’elle estime à environ 1 million le nombre de joueurs à risque modéré, et 200 000 le nombre de joueurs excessifs en France. Elle chiffre également le jeu des mineurs. Malgré l’interdiction, ils sont un tiers a avoir joué à un jeu d’argent et de hasard au moins une fois l’année écoulée. 11% d’entre eux peuvent être considérés comme problématique (cumul du risque modéré et du jeu excessif).

Lien vers l’enquête : http://www.economie.gouv.fr/observatoire-des-jeux/note-dinformation-ndeg-6-jeux-dargent-et-hasard-en-france-en-2014

 

Colloque « Fonctions des jeux aux différents âges de la vie : du normal au pathologique » samedi 6 juin

Fonctions des jeux aux différents âges de la vie : du normal au pathologique

Samedi 6 Juin 2015, de 9h00 à 17h30

Institut de psychologie
71 avenue Édouard Vaillant
Boulogne-Billancourt

Étudiants : 15€ ; Autres : 40€

L’objectif de ce colloque est de souligner les aspects tant positifs que négatifs des différents types de jeux et de mettre en lumière leurs fonctions aux différents âges de la vie.

Thèmes et intervenants :

  • Jeux, pluralité des approches : E. Belmas (Université Paris XIII), Th. Wendling (EHESS), V. Berry (Université Paris XIII )
  • Jeux chez l’enfant : J. Wendland (Université Paris Descartes), S. Moutier (Université Paris Descartes), R. Blanc (Université Paris Descartes)
  • Jeux chez l’adolescent : O. Phan (Inserm), G. Michel (Université de Bordeaux)
  • Jeux chez l’adulte : C. Bonnaire (Université Paris Descartes), S. Barrault (Université de Tours), E. Rossé (Hôpital Marmottan)
  • Jeux chez les séniors : M. Grall-Bronnec (C.H.U de Nantes), P. Narme (Université Paris Descartes)

 

Programme complet et fiche d’inscription à télécharger ici:

Rencontre : Joueurs en société (lundi 20 avril)

Petite Salle
Centre Pompidou
Niveau -1
Entrée principale, rue Saint-Martin (Piazza)
75004   Paris
Conditions d’accès :
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Public visé :
  • Tout public
Malgré la crise, l’industrie des jeux de hasard en France ne s’est jamais aussi bien portée.
Les joueurs y voient une possibilité d’ascencion sociale que le travail ne permet plus, un moyen de se sociabiliser ou une parenthèse de liberté dans un monde moderne qui cherche à abolir l’irrationalité et le hasard.

Les jeux d’argent et de hasard sur Internet en France en 2012

tend85La loi du 12 mai 2010, a organisé une « ouverture maîtrisée à la concurrence » du marché des jeux d’argent et de hasard (JAH) en ligne dans trois domaines : les paris sportifs, les paris hippiques et le poker. Deux enquêtes menées conjointement afin d’estimer le nombre de joueurs en ligne en dressant leur profil, ont été réalisées deux ans après la promulgation de cette loi, par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et l’Observatoire des jeux (OJD).

Les joueurs en ligne

3,7% des personnes âgées de plus de 18 ans, soit environ 2 millions de personnes, déclarent avoir joué à un jeu d’argent et de hasard (JAH) en ligne au cours des 12 mois précédant l’enquête et un quart de ces joueurs utilisent exclusivement cet outil. Comme pour les jeux traditionnels, ce sont les hommes qui jouent le plus en ligne (57% des joueurs). Internet apparaît davantage utilisé par les jeunes générations et par des joueurs plus diplômés. Plus de la moitié des joueurs en ligne (54,4%) disent avoir recours uniquement à des sites légaux et plus du quart (26,5%) fréquentent à la fois des sites légaux et d’autres qui ne le sont pas ou qui se présentent comme étant hors du cadre de la loi. Près de 2 joueurs sur 10 (19,1%) ne fréquentent que des sites non régulés. Cette offre non régulée concerne une part très importante de femmes. Leur proportion y est quasiment deux fois plus importante que sur les sites légaux (64,5% vs 34%). Ce point paraît lié à leur fréquentation de sites de jeux de tirage et de grattage illicites et à leur pratique de jeux d’adresse, de réflexion ou de chance présentés comme « gratuits ».

La part du jeu problématique

La proportion de joueurs en ligne problématiques dans l’année est estimée à 17% avec 6,6% de joueurs excessifs et 10,4% de joueurs à risque modéré. Les niveaux sont plus élevés pour les jeux non régulés. En comparaison, l’enquête de 2010 sur le jeu traditionnel (i-e en « dur ») estimait alors le nombre de joueurs problématiques dans l’année à 2,8% avec 0,9% de joueurs excessifs et 1,9% de joueurs à risque modérés. Ce résultat, conforme à celui observé dans d’autres pays, traduit un risque plus élevé sur Internet où la part des joueurs occasionnels est moins importante.

Télécharger le n° 85 de Tendances