[revue Psychotropes] Médiateur santé publique, médiateur santé pair, pair aidant, patient expert ?

Le dernier numéro de Psychotropes consacre son dossier au thème des patients experts en addiction.

Même si les vocables sont divers et variés (patient-expert, patient-intervenant, patient-partenaire, patient-tuteur, patient-ressource, patient-enseignant), ce serait une erreur de considérer le mouvement des patients experts comme une simple mode. Ils sont devenus des partenaires incontournables et légitimes du soin et il est fondamental de reconnaitre le savoir expérientiel comme un véritable savoir respectable et utile. Pour être efficaces, ces savoirs doivent être reconnus, notamment par un cadre juridique et statutaire, et les patients-experts ne doivent plus être sous-payés comme ils le sont trop souvent.

ce dossier spécial donne aussi la parole aux acteurs de cette nouvelle organisation de l’accompagnement, pour de courtes interventions, communications ou témoignages. Place donc aux témoins et merci à Philippe BRUN qui pose la pair-aidance comme une posture critique, à Alain LANG et ses travailleurs de l’expérience, à Sandra PINEL et sa notion d’entre-deux, de double casquette et double compétence, et à Ariane POMMERY et son implication clinique.

Enfin qu’il nous soit permis de rendre un hommage tout particulier à Hélène DELAQUAIZE, une des toutes premières médiatrices de santé publique (il y a plus de vingt ans) qui a su mener le combat de l’accessibilité des usagers de drogues aux traitements de l’hépatite C et la reconnaissance des patients experts avec opiniâtreté, compétence, implication et énergie.

Sommaire et articles en ligne sur le site de Cairn : https://www.cairn.info/revue-psychotropes-2021-1.htm

 

 

 

[publication] revue Psychotropes, spécial Covid-19, confinement et addictions

Le dernier numéro de la revue Psychotropes est consacré au premier confinement et son impact sur la consommation de produits et la prise en charge en addictologie. Ce numéro a été coordonné par Hélène Delaquaize, médiatrice de santé à Marmottan et président de France Patients Experts Addictions (FPEA). En effet, FPEA avait organisé une visio-conférence le 24 Juin 2020 pour parler d’un sujet dont on n’aurait même pas eu l’idée il y a un an : le confinement de la population française au niveau national, lié à la pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur les usages et les usagers de drogues.

Le confinement a bouleversé nos ressentis, nos vécus, nos pratiques et nos usages professionnels et associatifs. FPEA ainsi sollicité un certain nombre de responsables de structures, d’associations d’usagers, de patients, d’organisations professionnelles mais aussi des chercheurs pour réfléchir ensemble sur l’impact qu’a eu cette période inédite et sur les leçons que l’on peut en tirer pour demain. Il s’agissait également de garder trace d’échanges importants à un moment où l’accueil, le soin et le suivi ont dû se revisiter dans de nouvelles pratiques.

Les enjeux soulevés étaient très vastes : continuité de la réduction des risques, du soin, de l’entraide et de l’accueil. Des enjeux d’exclusion et de précarité ont également ressurgi pendant cette crise. Les Caarud ont pratiquement tous fermé ou même cessé de faire des maraudes. Les limitations des sorties, avec le remplissage d’une auto-attestation obligatoire, ne permettaient pas aux usagers de se déplacer plus d’une heure. La RdR à distance a alors montré sa pertinence dans ce contexte, tout comme les réseaux sociaux. Par ailleurs, une psychologie du confinement s’est élaborée peu à peu : comment chacun de nous a-t-il géré la promiscuité, la solitude, la tension ?

Le numéro en ligne : https://www.cairn.info/revue-psychotropes-2020-2.htm

Lire la suite

Livre pour les parents « Mon enfant est-il accro aux jeux vidéo ? »

Nos collègues du CHU de Nantes, les Dr. Bruno Rocher et Lucie Gailledrat, viennent de publier un livre à destination des parents, intitulés « Mon enfant est-il accro aux jeux vidéo ? »

En décrivant les différents types de jeu, ce qu’ils apportent de positif, mais aussi les risques liés au temps passé devant les écrans, les auteurs tentent en premier lieu de rassurer les parents : les addictions avérées sont finalement peu nombreuses.

Pour bien des parents, la solution consistera à appliquer des conseils de bonne pratique éducative en adoptant une attitude à la fois ouverte et ferme. Le maintien d’un dialogue de qualité entre parents et enfants autour de ces nouveaux loisirs est souvent la clé. Les jeux vidéo peuvent, comme tout jeu, devenir un moment de partage familial.

Mais cet ouvrage est aussi une précieuse aide lorsque les choses « dérapent » et que le dialogue et l’application des règles éducatives ne suffisent plus, lorsque l’addiction devient plus évidente.

Les auteurs présentent  enfin des prises en charge possibles pour aider le jeune et ses proches.
– Comment réguler le rapport de son enfant aux écrans et rééquilibrer sa vie scolaire, sociale, familiale ?

Un guide qui saura aider ceux qui sont dans les situations les plus difficiles mais qui soulagera aussi ceux qui ont des doutes.

En savoir plus : https://www.jle.com/fr/ouvrages/e-docs/mon_enfant_est_il_accro_aux_jeux_video__315305/ouvrage.phtml

Aide à la prescription des MSO –guides pour les médecins généralistes

Aide à la prescription de Buprénorphine. Traitement de substitution aux opiacés ou opioïdes

SRAE, Structure Régionale d’Appui et d’Expertise, Pays de la Loire, 2020, 8 p.

Ce guide a été élaboré pour les médecins généralistes et pharmaciens. Il présente la spécialité buprénorphine, les modalités de prescription, les interactions médicamenteuses, une ordonnance type et les différentes formes de buprénorphine.

Téléchargez le guide

Aide à la prescription de méthadone. En relais d’une initialisation

SRAE, Structure Régionale d’Appui et d’Expertise, Pays de la Loire, 2020, 8 p.

Ce guide a été élaboré pour les médecins généralistes et pharmaciens. Il présente la spécialité méthadone, les formes sirop et gélule, le relais de prescription, les interactions médicamenteuses, une ordonnance type.

Téléchargez le guide

Écrans en parler avec les ados : Guide pour les parents

Addiction Suisse, Lausanne,
2020,
20 p.

  • Quels sont les risques liés à l’utilisation des écrans ?
  • Qu’est-ce qu’une utilisation « raisonnable » des écrans ?
  • Où fixer la limite ?
  • Comment trouver le juste milieu dans les règles éducatives ?

Ce guide propose des pistes pour accompagner les enfants pour une utilisation judicieuse des écrans.

Téléchargez le guide

Swaps : la RDR à l’épreuve du covid

Devant l’ampleur de la crise sanitaire Swaps a voulu faire le point sur la manière dont les professionnels des Caarud et des Csapa affrontaient sur le terrain le défi d’assurer dans des conditions inédites la continuité de la prise en charge des populations d’usagers de drogues les plus vulnérables.

 

Retrouvez le SWAPS numéro 94 en intégralité sur VIH.org

Sommaire
  1. La mobilisation fédérative à l’heure de la crise sanitaire
  2. Le trafic au temps du COVID-19: vers une pénurie de drogues illicites en France?
  3. Covid-19 : les usagers consomment et gèrent des stocks!
  4. Les professionnels de la réduction des risques et de soins à l’épreuve du Covid-19: comment faire face?
  5. La crise sanitaire, booster du Plan crack? Chroniques de la RDR en temps de «guerre»

Addictovigilance : Augmentation des complications sanitaires graves liées à la consommation de cocaïne

Attention, vigilance :

Le pourcentage de patients inclus dans l’enquête DRAMES (Décès En Relation avec l’Abus de Médicament Et de Substances), décédés directement de la consommation de cocaïne est en augmentation : de 10 % des décès directs en 2010 (n= 25/247) à 19,5 % en 2017 (n= 85/432). Les associations les plus souvent impliquées sont cocaine‐héroïne, et cocaine‐méthadone.

Par ailleurs :

  1. Les données des saisies et de l’outil SINTES (Système d’identification national des toxiques et substances) montrent une augmentation de la teneur des échantillons de cocaïne.
  2. Association à risque avec l’alcool : formation d’un métabolite toxique le cocaéthylène de demi-vie plus longue, neuro et cardio toxique
  3. D’autres toxicités peuvent être liées à la présence de produits de coupe (exemple lévamisole : vascularite, agranulocytose)

Télécharger le bulletin d’addictovigilance sur la cocaïne (mai 2019)

Parution du guide Repère(s : Addictions et troubles psychiatriques

La Fédération Addiction, avec le soutien des pouvoirs publics (MILDECA, DGS, DGOS) et avec l’implication de plusieurs centaines de partenaires dans le champ de la psychiatrie et des addictions (dont Santé Mentale France) porte depuis 2016 un projet qui s’inscrit dans l’urgente nécessité de mieux accompagner ces situations parmi les plus fréquentes, les plus complexes et aux parcours les plus chaotiques. Le guide « Addictions et troubles psychiatriques » est le résultat de cette démarche dont le titre fait apparaître le cœur du sujet : améliorer les collaborations entre les deux champs de l’addictologie et de la psychiatrie pour permettre un diagnostic des pathologies duelles et une prise en charge adéquate des personnes accueillies. Lire la suite

Le Prix du livre RH 2018, « Se doper pour travailler », lève le tabou des usages de substances psychoactives au travail

Le 4 octobre 2018, le prix du livre RH, créé en 2000 par Syntec Recrutement, en partenariat avec le Monde et Sciences Po, a été attribué à l’ouvrage « Se doper pour travailler ». Un ouvrage collectif dont les auteurs se sont attachés à comprendre les liens complexes entre travail et consommations de produits psychoactifs, sans tabou ni a priori.

L’ouvrage met en perspective deux évolutions, la diffusion des usages de produits psychoactifs au travail dans l’ensemble des secteurs d’activité (alcool, tabac, cannabis et autres drogues illicites et médicaments psychotropes) et les récentes transformations du travail.

C’est aux organisations elles-mêmes qu’il faut s’intéresser, dans ce qu’elles contiennent parfois de nocif. L’enjeu est de remettre l’humain au centre du travail.

C’est à cette condition que peuvent être repensées les politiques et actions de prévention.

L’approche médico-juridique principalement appliquée aujourd’hui dans les entreprises ou les administrations n’est plus adaptée et suffisante.

Cet ouvrage est l’aboutissement des travaux liés aux résultats de la recherche Prevdrog-Pro, financée par la MILDECA et qui a permis l’organisation des Congrès ADDITRA de 2014 et 2017.

« Se doper pour travailler »
Renaud CRESPIN, Dominique LHUILIER, Gladys LUTZ, Coll., ERES éditions, 18 €