[revue Psychotropes] Médiateur santé publique, médiateur santé pair, pair aidant, patient expert ?

Le dernier numéro de Psychotropes consacre son dossier au thème des patients experts en addiction.

Même si les vocables sont divers et variés (patient-expert, patient-intervenant, patient-partenaire, patient-tuteur, patient-ressource, patient-enseignant), ce serait une erreur de considérer le mouvement des patients experts comme une simple mode. Ils sont devenus des partenaires incontournables et légitimes du soin et il est fondamental de reconnaitre le savoir expérientiel comme un véritable savoir respectable et utile. Pour être efficaces, ces savoirs doivent être reconnus, notamment par un cadre juridique et statutaire, et les patients-experts ne doivent plus être sous-payés comme ils le sont trop souvent.

ce dossier spécial donne aussi la parole aux acteurs de cette nouvelle organisation de l’accompagnement, pour de courtes interventions, communications ou témoignages. Place donc aux témoins et merci à Philippe BRUN qui pose la pair-aidance comme une posture critique, à Alain LANG et ses travailleurs de l’expérience, à Sandra PINEL et sa notion d’entre-deux, de double casquette et double compétence, et à Ariane POMMERY et son implication clinique.

Enfin qu’il nous soit permis de rendre un hommage tout particulier à Hélène DELAQUAIZE, une des toutes premières médiatrices de santé publique (il y a plus de vingt ans) qui a su mener le combat de l’accessibilité des usagers de drogues aux traitements de l’hépatite C et la reconnaissance des patients experts avec opiniâtreté, compétence, implication et énergie.

Sommaire et articles en ligne sur le site de Cairn : https://www.cairn.info/revue-psychotropes-2021-1.htm

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.