[article] Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros

Thomas Gaon, psychologue à Marmottan, et Mario Blaise, chef de service ont répondu aux questions du journal Le Parisien, au sujet de l’addiction aux Paris Sportifs.

Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros

Un tiers des mineurs de 15 à 17 ans déclarent avoir joué de l’argent au cours de l’année écoulée. Une part stable, mais les pratiques à risque ont bondi ces dernières années, sous l’impulsion d’Internet et de la publicité, selon une étude que nous dévoilons. Au moins 300 000 adolescents sont concernés.

(…)

« Beaucoup des joueurs de 18 à 25 ans qu’on reçoit ont commencé mineurs, confirme Thomas Gaon. Il y a un rajeunissement des joueurs en général et des joueurs pathologiques depuis dix ans. C’est lié à la libéralisation des jeux en ligne et à une pratique devenue commune, banale et valorisée. La génération poker a commencé autour de 2006 et, depuis 2017, les paris en ligne explosent. Tout cela est facilité par la publicité des opérateurs qui ont décidé de rajeunir leur public. L’addiction au jeu a de fortes conséquences personnelles pour des personnes qui poursuivent leurs études ou entrent dans la vie active avec des dettes ou des conflits familiaux. »

(…)

C’est dans ce cadre que se fait souvent l’initiation au jeu, avec un dilemme : interdire ou accompagner ? « C’est bien d’encadrer, que les parents puissent être des ressources, mais très souvent on est plutôt dans l’incitation et dans une exposition précoce qui n’évoque pas les risques », explique Mario Blaise, psychiatre et chef de pôle à l’hôpital Marmottan.

Jeux d’argent : de plus en plus d’ados accros – Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.