F.A.Q.

Foire Aux Questions : les réponses à vos interrogations sur le Centre Médical Marmottan

Si vos questions ne trouvent pas réponse dans cette rubrique, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons personnellement et selon la teneur de votre question, elle pourra être intégrée à la FAQ.


cannabisQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « PRODUITS ILLICITES ET LICITES »


– Je viens pour la première fois à Marmottan. A qui aurais-je affaire ?

– Est-ce que je peux venir sans rendez-vous ?
– Vais-je voir un médecin tout de suite ?
– Vais-je devoir patienter longtemps avant de voir quelqu’un ?
– Suis-je obligé de donner mon vrai nom ? Puis-je donner un faux nom ?
– Devrais-je présenter des papiers (carte d’identité, carte vitale…) ?
– Est-ce que la personne qui m’accompagne pourra assister à l’entretien ?


jdahQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « JEU DE HASARD ET D’ARGENT »

 

– L’addiction au jeu représente-t-elle une part importante de l’activité de Marmottan ?
– Je suis parent / proche d’un joueur pathologique : est-ce que je peux lancer une procédure de mise sous tutelle ou une CURATELLE ?
– Traitez-vous les problèmes d’addiction au AMIGO ?
– Je suis criblé de dettes et poursuivi par des créanciers. Pouvez-vous m’aider ?
– Existe-t-il des associations de type « joueurs anonymes » pour m’aider ?


jvQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « JEU VIDEO »

 

– L’addiction aux jeux vidéo représente-t-elle une part importante de l’activité de Marmottan ?
– Faut-il couper la connexion internet lorsque je considère que mon fils / ma fille passe trop de temps sur l’ordinateur ?
– A partir de combien d’heures dois-je considérer que j’ai (que mon fils / ma fille) a un problème d’addiction à internet ?
– Mon fils / ma fille ne veut pas consulter ? Que puis-je faire ?
– Comment se passent vos consultations ? Rencontrez-vous uniquement la personne concernée ou les parents aussi ? Ensemble ou séparément ?
– Quelle est la prise en charge proposée pour une addiction à internet / aux jeux vidéo ?
– Est-ce que je serai hospitalisé pour un sevrage ?
– Les consultations sont-elles payantes ?
– A partir de quel âge peut-on consulter à Marmottan ?


familleQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « FAMILLE »

 

– Les consultations sont-elles payantes ?
– Un de mes proches est suivi à Marmottan. Puis-je rencontrer les psychologues de la consultation Familles ?
– J’ai trouvé une substance / produit dans la chambre d’un membre de ma famille et je ne sais pas de quoi il s’agit. Faites-vous des analyses toxicologiques ?
– A partir de quel âge peut-on consulter à Marmottan ?
– Faites-vous des thérapies de couple ? Ou des thérapies familiales ?
– Comment reconnaît-on que quelqu’un a pris de la drogue ?
– Je suis parent / proche d’usager de drogue, puis-je rencontrer directement une avocate ou une assistante sociale de Marmottan ?
– Est-ce que vous faites des psychothérapies ou des psychanalyses ?


croix-rougeQUESTIONS SUR L’HOSPITALISATION

 

– L’hospitalisation à Marmottan n’accueille-t-elle que des toxicomanes ? Est-ce qu’on n’y fait que des sevrages ?
– Combien de temps dure une hospitalisation ?
– L’hospitalisation peut-elle se faire en urgence ?
– Est-ce que j’aurai un traitement et si oui, lequel ?
– Sommes-nous plusieurs par chambre ?
– Est-ce qu’on est enfermé dans sa chambre ?
– Puis-je amener mon ordinateur ? ma télévision ?
– Est-ce qu’on aura accès à la télévision ? à internet ?
– Peut-on recevoir des visites ?
– Peut-on téléphoner à ses proches ?
– Puis-je amener mon téléphone portable ?
– Est-ce qu’un soignant peut téléphoner à mes proches pour donner des nouvelles ?
– Peut-on envoyer des lettres par courrier ?
– La chambre ferme-t-elle à clé ?
– Combien d’argent puis-je amener avec moi ?
– Si un proche ou un ami appelle, lui dira-t-on que je suis là ?
– Que nous propose-t-on comme activités pendant la durée de l’hospitalisation ?
– Est-ce que l’hospitalisation est mixte ?
– Peut-on sortir quand on veut ?
– Est-ce que vous avez beaucoup de réussite ? Les gens s’en sortent-ils ?
– Est-ce qu’il arrive qu’il y ait des actes de violence ?
– Faites-vous des sevrages tabagiques ?


shetoscopeQUESTIONS SUR LE SERVICE DE MEDECINE GENERALE

 

– Quels sont les services de soins proposés par le service de médecine générale de Marmottan ?
– Quels sont les horaires du service de médecine générale ?
-Je peux venir sans rendez-vous ?
– Les consultations sont payantes ?
– Dois-je venir sous mon vrai nom ?
– Combien de temps dure une consultation ?
– Qui peut bénéficier des soins du service de Médecine générale ?


QUESTION SUR LE SERVICE SOCIAL

– Disposez-vous d’un service social et que peut-il faire pour moi ?


QUESTION SUR LA CONSULTATION JURIDIQUE

– je voudrais avoir des informations juridiques. Avez-vous un service pour cela ?


cannabisQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « PRODUITS ILLICITES ET LICITES »

 


– Je viens pour la première fois à Marmottan. A qui aurais-je affaire ?
Vous serez reçu par un Accueillant pour un premier entretien. Avec lui, vous procéderez à une évaluation de votre situation. A partir de cette évaluation, il vous sera proposé soit une orientation vers une autre structure plus adaptée, soit une prise en charge médico-psychologique et / ou sociale à Marmottan.


– Est-ce que je peux venir sans rendez-vous ?
Oui, vous pouvez vous présenter sans rendez-vous. Toutefois, pour éviter l’attente, il est préférable de prendre rendez-vous.


– Vais-je voir un médecin tout de suite ?
Si ce n’est vraiment pas possible dans la journée, un médecin vous fixera un rendez-vous dans les jours qui viennent, voire le lendemain. De même, les traitements ne sont pas forcément délivrés immédiatement.


– Vais-je devoir patienter longtemps avant de voir quelqu’un ?
Cela dépend du nombre de personnes déjà présentes en salle d’attente. Si cela vous est possible, il est préférable de vous présenter aux heures d’ouverture à partir de 11 h du lundi au samedi, sauf le jeudi où le centre ouvre à 12 h. (Attention, les mois de Juillet et Août, l’accueil / consultation externe est fermé le samedi.)


– Suis-je obligé de donner mon vrai nom ? Puis-je donner un faux nom ?
Dans le cadre de la loi du 31 décembre 1970 qui garantit le volontariat, l’anonymat et la gratuité des soins, votre prise en charge pourra, si vous le souhaitez, être effectuée de façon anonyme.


– Devrais-je présenter des papiers (carte d’identité, carte vitale…) ?
Non, en aucun cas. Votre prise en charge s’inscrit dans le cadre de la loi du 31 décembre 1970 et donc votre anonymat et la gratuité des soins sont garantis.


– Est-ce que la personne qui m’accompagne pourra assister à l’entretien ?
Non. Cela fait partie du secret médical. Toutes les informations vous concernant sont strictement confidentielles. Donc, en règle générale, les membres de votre entourage (parents, conjoint, amis…) ne peuvent pas être en contact avec les soignants qui s’occupent de vous. Ils peuvent, en revanche, être reçus par d’autres membres de l’institution, qui pourront les écouter et leur donner, le cas échéant, des informations générales sur le fonctionnement de l’institution.

retour haut de page


jdahQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « JEU DE HASARD ET D’ARGENT »

 


– L’addiction au jeu représente-t-elle une part importante de l’activité de Marmottan ?
Même si les consultations pour les addictions sans drogue sont en augmentation régulière, elles représentent cependant une activité minoritaire du centre médical Marmottan.


– Je suis parent / proche d’un joueur pathologique : est-ce que je peux lancer une procédure de mise sous tutelle ou une CURATELLE ?
Seul le juge des tutelles peut en décider, sur demande de la famille ou du joueur, après une expertise réalisée par un expert psychiatre.


– Traitez-vous les problèmes d’addiction au AMIGO ?
Oui, tout à fait.


– Je suis criblé de dettes et poursuivi par des créanciers. Pouvez-vous m’aider ?
Vous pouvez prendre rendez-vous avec Marmottan pour que nous évaluions votre situation et qu’ensemble, nous décidions des mesures adaptées.


– Existe-t-il des associations de type « joueurs anonymes » pour m’aider ?
Oui, si vous êtes joueurs vous-même, vous pouvez vous adresser à Joueurs Anonymes (GA) ou à Débiteurs Anonymes (DA). Si vous êtes un proche du joueur, vous pouvez vous tourner vers Gam-Anon.

retour haut de page


jvQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « JEU VIDEO »

 


– L’addiction aux jeux vidéo représente-t-elle une part importante de l’activité de Marmottan ?
Même si les consultations pour les addictions sans drogue sont en augmentation régulière, elles représentent cependant une activité minoritaire du centre médical Marmottan.


– Faut-il couper la connexion internet lorsque je considère que mon fils / ma fille passe trop de temps sur l’ordinateur ?
Non, ce n’est pas conseillé, car une rupture aussi brutale pourrait entraîner des réactions néfastes (dépression, violence…) Lorsque la communication ne fonctionne plus, il vaut mieux consulter et en parler avec un professionnel de santé afin de réfléchir à la situation.


– A partir de combien d’heures dois-je considérer que j’ai (que mon fils / ma fille) a un problème d’addiction à internet ?
En général, on considère qu’il peut y avoir un problème d’addiction à internet lorsque le temps de connexion hebdomadaire dépasse 35 h (soit une semaine de temps de travail.)


– Mon fils / ma fille ne veut pas consulter ? Que puis-je faire ?
En premier lieu, venez vous-même nous rencontrer.


– Comment se passent vos consultations ? Rencontrez-vous uniquement la personne concernée ou les parents aussi ? Ensemble ou séparément ?
Certains joueurs sont à l’origine de leur demande. Ils ont conscience d’avoir des difficultés avec leur usage du jeu. Nous les rencontrons donc directement, à leur demande. Mais, pour l’essentiel, les joueurs viennent sur l’insistance de leurs parents. Il nous arrive de recevoir en premier les parents, afin qu’ils « facilitent » l’accès à la consultation. Il est déjà arrivé que nous rencontrions le jeune et le parent ensemble, mais ce n’est pas la règle. Les consultations sont généralement individuelles.


– Quelle est la prise en charge proposée pour une addiction à internet / aux jeux vidéo ?
Notre prise en charge vous propose de faire le point. Il ne s’agit pas d’une psychothérapie, mais de remettre la parole au centre du problème. Vous serez suivi par une psychologue. Les séances sont échelonnées selon les cas (toutes les semaines, tous les mois…) et sont d’une durée variable.


– Est-ce que je serai hospitalisé pour un sevrage ?
La situation ne s’est jusqu’alors jamais présentée.


– Les consultations sont-elles payantes ?
Les consultations d’addictologie à internet et aux jeux vidéo sont anonymes et gratuites.


– A partir de quel âge peut-on consulter à Marmottan ?
L’hôpital Marmottan est un centre médical pour adultes. Toutefois, nous acceptons de recevoir des jeunes gens à partir de 16-17 ans pour la question des jeux vidéo. A l’inverse, la population des patients consultant pour un problème d’addiction est plus âgée qu’il y a quelques années.

retour haut de page


familleQUESTIONS SUR LA CONSULTATION « FAMILLE »

 


– Les consultations sont-elles payantes ?
Les consultations et hospitalisations à Marmottan sont gratuites, pour toutes les addictions y compris l’addiction à Internet, aux jeux d’argent ou aux jeux vidéo.


– Un de mes proches est suivi à Marmottan. Puis-je rencontrer les psychologues de la consultation Familles ?
Les consultations Familles ont pour objectif de faciliter la première démarche de soin de l’usager. Mais dès que l’usager est pris en charge à Marmottan, ses proches ne seront généralement plus suivis par notre équipe. Nous vous orienterons à ce moment-là vers un lieu distinct, « neutre ». A l’inverse, l’entourage peut-être reçu à la consultation Familles de Marmottan, si l’usager relève d’une autre structure de soins.


– J’ai trouvé une substance / produit dans la chambre d’un membre de ma famille et je ne sais pas de quoi il s’agit. Faites-vous des analyses toxicologiques ?
Non, nous ne pratiquons pas d’analyses toxicologiques. La première attitude conseillée – et bien souvent la meilleure – est de demander à la personne concernée de quoi il s’agit. Si vous avez trouvé quelque chose, c’est bien souvent parce que votre enfant l’avait laissé traîner.


– A partir de quel âge peut-on consulter à Marmottan ?
Il n’y a pas de suivi des mineurs et des adolescents, ou très exceptionnellement. Par contre, nous pouvons effectuer un travail d’évaluation et d’orientation vers des structures adaptées.


– Faites-vous des thérapies de couple ? Ou des thérapies familiales ?
Nous ne faisons ni thérapies de couple ni thérapies familiales, mais nous pouvons vous orienter vers des structures adaptées. Le suivi des familles simultanément au suivi des usagers fait l’objet d’une réflexion en équipe.


– Comment reconnaît-on que quelqu’un a pris de la drogue ?
Il n’y a pas de réponse simple à cette question, car il s’agit de tenir compte à la fois du produit (ou du comportement addictif), de la personnalité, de l’histoire du sujet et du contexte dans lequel la consommation (ou la pratique) se fait.


– Je suis parent / proche d’usager de drogue, puis-je rencontrer directement une avocate ou une assistante sociale de Marmottan ?
Les différents pôles de Marmottan sont destinés aux usagers et non aux membres de la famille. Par conséquent, les membres de la famille ne peuvent pas rencontrer l’assistante sociale ou l’avocate.


– Est-ce que vous faites des psychothérapies ou des psychanalyses ?
Plus justement, il faudrait dire : le thérapeute ne fait pas de psychothérapie ou de psychanalyse ; c’est le patient qui fait une psychothérapie ou une psychanalyse. Le thérapeute accompagne une démarche, mais c’est le patient qui accomplit le travail de réflexion sur lui-même. Par ailleurs, il s’agit de cas par cas. Ces thérapies ne sont donc pas systématiques.

retour haut de page


croix-rougeQUESTIONS SUR L’HOSPITALISATION

 


– L’hospitalisation à Marmottan n’accueille-t-elle que des toxicomanes ? Est-ce qu’on n’y fait que des sevrages ?
Historiquement, l’hospitalisation de Marmottan a été créée pour le sevrage des toxicomanes. Or, depuis quelques années, il existe de nouvelles indications : traitement de substitution, par exemple. Dans le cadre d’une évolution de ce service, nous proposons cependant l’hospitalisation comme outil de prise en charge des addictions sans produit, telles que le jeu pathologique.


– Combien de temps dure une hospitalisation ?
En règle générale, une hospitalisation dure entre une et deux semaines.


– L’hospitalisation peut-elle se faire en urgence ?
Non. L’hospitalisation se décide à l’occasion de la consultation externe d’addictologie. Elle est initiée à votre demande, et discutée avec vous, votre médecin référent et un infirmier de l’hospitalisation. Il peut y avoir un délai variable entre le moment de la décision et celui de l’admission. Ce délai est en moyenne d’une semaine. Il est mis à profit pour préparer l’hospitalisation au cours d’entretiens avec le médecin référent et l’infirmier. Ces entretiens ont pour objectif de soulever les implications possibles de la démarche de soin dans votre vie, de vous expliquer le plus précisément possible la façon dont votre hospitalisation va se dérouler, de susciter, le cas échéant, des projets de suite et de commencer, dors et déjà, à faire le nécessaire pour leur réalisation. Il est parfois utile aussi, durant ce délai, d’effectuer certaines démarches médicales (consultations, examens biologiques…) et administratives.


– Est-ce que j’aurai un traitement et si oui, lequel ?
Pendant l’hospitalisation sont prescrits des traitements en fonction de votre projet thérapeutique (traitement de sevrage, de substitution, traitement anti-dépresseur ou anxiolytique, traitement médical…)


– Sommes-nous plusieurs par chambre ?
Non. Vous disposerez d’une chambre individuelle. Celle-ci comprend un minimum de mobilier : un lit, un meuble de chevet, une armoire, une table et deux chaises, ainsi qu’un lavabo.


– Est-ce qu’on est enfermé dans sa chambre ?
Vous pouvez circuler librement au sein de l’unité sous réserve du respect de l’espace privé d’autrui (sa chambre) et de la tranquillité de chacun. Toutefois vous ne pouvez pas bénéficier d’une autorisation de sortie.


– Puis-je amener mon ordinateur ? ma télévision ?
Non. Par contre, vous pourrez profiter de la télévision qui se trouve dans une salle commune.


– Est-ce qu’on aura accès à la télévision ? à internet ?
Vous aurez accès à une salle de télévision équipée d’un lecteur DVD, mais ne pourrez pas accéder à internet.


– Peut-on recevoir des visites ?
Non, ce n’est pas autorisé.


– Peut-on téléphoner à ses proches ?
Non, ce n’est pas autorisé.


– Puis-je amener mon téléphone portable ?
Non, ce n’est pas autorisé.


– Est-ce qu’un soignant peut téléphoner à mes proches pour donner des nouvelles ?
Non, ce n’est pas autorisé.


– Peut-on envoyer des lettres par courrier ?
Oui. Par contre, vos lettres passeront par la poste et ne pourront être remise de la main à la main à vos proches. Vous avez bien entendu droit à la confidentialité de votre courrier. Néanmoins, si vous recevez un colis ou une enveloppe pouvant contenir un objet ou une substance que vous n’avez pas le droit de maintenir à l’unité, nous vous demanderons de l’ouvrir en présence d’un membre du personnel soignant pour vérifier qu’il n’en est rien.


– La chambre ferme-t-elle à clé ?
Non. Après inventaire, vos objets de valeur (argent, carte bancaire, chéquier…) seront déposés dans le coffre de l’établissement. Mais nous vous conseillons de ne pas apporter trop d’objets de valeur.


– Combien d’argent puis-je amener avec moi ?
Nous vous conseillons de ne pas apporter des sommes excessivement importantes d’argent.


– Si un proche ou un ami appelle, lui dira-t-on que je suis là ?
Non. Cela fait partie du respect du secret médical.


– Que nous propose-t-on comme activités pendant la durée de l’hospitalisation ?
Vous aurez librement accès à une salle de sport, un sauna, une table de ping-pong et un baby-foot, une salle de télévision équipée d’un lecteur DVD, une bibliothèque, un salon. Des activités ponctuelles sont proposées : massage (trois fois par semaine, par une psychologue), relaxation (deux fois par semaine, par une psychologue) atelier musique (deux fois par semaine, par un animateur.) Votre participation à ces activités est facultative.


– Est-ce que l’hospitalisation est mixte ?
Oui, l’hospitalisation est mixte.


– Peut-on sortir quand on veut ?
Chaque patient est hospitalisé à sa demande et librement. Vous pouvez donc à tout moment mettre fin à votre hospitalisation si vous changez d’avis quant à l’utilité de celle-ci ou si ses modalités ne vous conviennent pas. L’équipe soignante peut aussi décider, de son côté et à tout moment, de mettre fin à votre hospitalisation si elle estime que vous n’avez pas respecté vos engagements ou le cadre thérapeutique.


Est-ce que vous avez beaucoup de réussite ? Les gens s’en sortent-ils ?
Il est difficile de répondre à cette question. Nous ne pouvons pas établir de statistiques précises sur les taux de « réussite » et de « sortie de la drogue » de nos patients, car tous ne donnent pas des nouvelles après leur hospitalisation. Cependant l’hospitalisation est rarement suffisante, ce qui compte avant tout, c’est un suivi au long terme.


– Est-ce qu’il arrive qu’il y ait des actes de violence ?
L’hospitalisation est basée sur le principe du contrat thérapeutique. L’institution s’engage à vous offrir un cadre et un accompagnement tant relationnel que médicamenteux, aptes à rendre possible et à faciliter votre démarche de soin. De votre côté, vous vous engagez à vous inscrire dans ce cadre institutionnel : pas de violence verbale ou physique envers autrui ou vous-même, pas de consommation de produits psychotropes autre que les médicaments qui vous sont prescrits, pas de contact avec l’extérieur hormis par voie postale (pas de sortie et pas de visite.)


– Faites-vous des sevrages tabagiques ?
Nous ne prenons pas en charge les sevrages tabagiques, mais nous pouvons vous orienter vers une structure adaptée à vos besoins.

retour haut de page


shetoscopeQUESTIONS SUR LE SERVICE DE MEDECINE GENERALE

 

– Quels sont les services de soins proposés par le service de médecine générale de Marmottan ?
Le service de médecine générale est ouvert aux usagers de drogue et à tous les types de maux qui peuvent se déclarer : suivi HIV / HCV, soins des plaies, des abcès, points de suture, vaccinations, pathologies diverses : rhumes, angines, bronchites, etc. La prise en charge est complète. Si nous ne pouvons pas effectuer les soins sur place (bilans sanguins ou soins dentaires par exemple) nous vous orienterons vers la structure la plus adaptée. Pour les femmes, un suivi gynécologique est proposé. De façon générale, les médecins de ce pôle s’occupent aussi bien des problèmes somatiques que psychologiques et sociaux.


– Quels sont les horaires du service de médecine générale ?
– Lundi : 13 h – 17 h
- Mardi : 10 h – 13 h  et 14 h – 17 h
- Jeudi : 13 h – 17 h
- Vendredi : 10 h – 13 h
Fermé le mercredi


-Je peux venir sans rendez-vous ?
Oui. Les consultations s’effectuent sur les plages horaires d’ouverture, sans rendez-vous.


– Les consultations sont payantes ?
Non, les consultations de médecine générale sont régies par la loi du 31 décembre 1970 et sont donc anonymes et gratuites.


– Dois-je venir sous mon vrai nom ?
Non, ce n’est pas nécessaire.


– Combien de temps dure une consultation ?
C’est très variable. Cela peut durer 5 minutes jusqu’à 1 H 30.


– Qui peut bénéficier des soins du service de Médecine générale ?
Seuls les usagers de drogues (addictions avec ou sans produit) peuvent bénéficier des services de la médecine générale de Marmottan.

retour haut de page


QUESTION SUR LE SERVICE SOCIAL


– Disposez-vous d’un service social et que peut-il faire pour moi ?
Le travailleur social élabore avec vous le projet qui semble le plus adapté : démarches administratives (RMI, AAH ? CMU…), préparation d’un départ en post-cure ou en famille d’accueil, orientation vers des structures d’aide à l’insertion, recherche d’hébergement. Dans ce cadre là, il pourra vous faire bénéficier d’un certains nombres d’outils (ticket restau, carte téléphonique…) Le travailleur social travaille avec de nombreux services extérieurs et de droit commun.


QUESTION SUR LA CONSULTATION JURIDIQUE


– je voudrais avoir des informations juridiques. Avez-vous un service pour cela ?
Une avocate consulte à Marmottan une fois par semaine. Cette consultation, comme toutes les consultations à Marmottan, est anonyme et gratuite.

retour haut de page

10 réflexions au sujet de « F.A.Q. »

  1. Bonjour,
    Il y a 4 mois j ai découvert que mon mari était  » gros consommateur  » de cocaïne. Nous sommes en Lorraine , il ne serait pas contre suivre une hospitalisation.
    Comment cela se passe t il ?

    • Bonjour,
      Je prends contact avec vous par mail. Pour l’instant, le plus pertinent serait de trouver un suivi proche de votre domicile. Nous allons trouver une adresse ensemble,
      Bien cordialement,
      L’équipe de Marmottan

  2. Bonjour,

    mon fils de 16 ans consomme du cannabis régulièrement depuis environ 7 mois (plus précisemment depuis son en grée en classe de 2nde) .
    J’aimerais savoir si vous avez des consultations pour mineurs et si les parents peuvent être présents ?
    Si vous ne prenez pas en charge les mineurs, pouvez vous m’indiquer à qui puis-je faire appel ?

    Merci de votre aide.

    • Bonjour,

      A Marmottan, nous recevons les jeunes à partir de 18 ans.
      Je vous indique par email plusieurs structures pouvant répondre à votre demande,
      Bien cordialement,

      AW pour l’équipe

    • Oui, bien sûr, n’hésitez pas à revenir vers nous. Vous serez assuré d’être accueilli sans jugement.
      Bien cordialement,
      L’équipe de l’hôpital Marmottan.

  3. Bonjour,

    J’aurais aimé savoir ce qu’est un accueillant ? Je vous cite « Dans cette dernière tâche, les infirmiers sont assistés, pendant la journée, par un accueillant ».
    Je vous remercie d’avance.

    • Bonjour,

      En fait, les « accueillants » travaillent à l' »Accueil » de Marmottan, côté consultations. Ils vont recevoir la personne qui arrive pour la première fois, et ainsi effectuer un bilan avec elle, répondre à ses questions, l’orienter sur une autre structure au besoin ou la présenter à son futur médecin référent. Par la suite, l’accueillant peut continuer de rencontrer la personne, voire de la suivre.

      Par ailleurs, l’un des accueillants de cette équipe passe régulièrement du temps du côté de l’hospitalisation, pour suivre les personnes hospitalisées. C’est le sens de la phrase qui vous interpellée.

      N’hésitez pas à nous poser d’autres questions,

      Bien cordialement,

      L’équipe de Marmottan

  4. Bonjour à vous , je suis un élève de 1S et j’effectue un exposé ( dans le cadre des épreuves du Bac avancées) sur l’addiction aux jeux d’argents. Le problème est que je bloque au niveau scientifique de cette addiction, je souhaiterais savoir si il serait possible d’être renseigné à ce sujet. Merci d’avoir lu ce message en espérant que vous puissiez répondre à ma demande. Cordialement

Les commentaires sont fermés.