Peut-on parler d’addiction aux écrans ? (27-29 novembre 2019)

 

Formation créée en partenariat avec l’irema

Télécharger la fiche détaillée de la formation

Télécharger le bulletin d’inscription – addiction aux écrans – 2019

Voir les conditions générales de vente – 2019

Lieu :
Hôpital Marmottan – 5 bis rue des colonels Renard – 75017 Paris

Durée : 3 jours – 21 heures

Horaires :
Matinée : 9h15 – 12h45
Après-midi : 14h00 – 17h30

Dates :
Du 27 au 29 novembre 2019

Objectifs :

  • Appréhender les critères sociologiques, culturels, psychopathologiques, à partir desquels construire une réflexion sur les usages des écrans.
  • Connaître l’univers numérique (jeux vidéo, réseaux sociaux, jeux d’argent en ligne) : fonctionnement, usages, pratiques.
  • Distinguer l’usage de l’excès, de l’utilisation pathologique.
  • La prise en charge des addictions aux écrans : De l’éducation au soin en addictologie.

Aujourd’hui, l’utilisation des écrans est indispensable à la communication, le travail, la culture…et même l’éducation. Tout individu passe plusieurs heures par jour devant un écran sans pour autant être privé d’une vie sociale et affective riche. Cependant, certains seront identifiés comme ayant un rapport « pathologique » aux écrans. De plus en plus, des demandes liées aux jeux d’argent et de hasard, à la pornographie, aux jeux vidéo et au streaming arrivent dans les consultations…

  • Peut-on parler d’addiction aux écrans ?
  • Sur quels critères sociologiques, culturels,  psychopathologiques ?
  • Existe-t-il des outils de dépistage et de diagnostic de ces comportements ?
  • Comment expliquer que certaines personnes deviennent consommateurs excessifs ou pathologiques ?
  • Les problèmes d’addiction sont-ils une manière d’aborder les changements induits par les technologies de l’information et de la communication ?
  • Sa prévention n’implique-t-elle pas de nécessaires ajustements vis-à-vis de l’éducation et de la formation aux écrans ?

3 jours – du 27 au 29 novembre 2019

INSCRIPTION :

Télécharger la fiche détaillée de la formation

Télécharger le bulletin d’inscription – addiction aux écrans – 2019

 

PROGRAMME DETAILLE

 Mercredi 27 novembre 2019

9h15 – 9h30 : Accueil des participants

La journée sera animée par Elizabeth Rossé

 La révolution numérique

Introduction

Évaluation des connaissances pré-formation des participants sur la question des écrans.

Introduction et présentation du programme.

Tour de table pour recueillir les attentes et les besoins des participants.

Définitions

Étude du vocabulaire de la formation : écran, révolution numérique, addictions, mondes numériques…

Sollicitation des connaissances a priori des participants.

Élaboration de définitions communes utiles tout au long de la formation.

Une révolution dans notre vie quotidienne

Historique du développement des écrans dans la vie quotidienne.

L’impact de cette révolution dans notre organisation sociale, culturelle et psychique.

Quels ressentis face à cette révolution ? Les questionnements professionnels et personnels qui en découlent ?

 L’univers du jeu de hasard et d’argent

 Historique et réglementation

Du jeu de casino au jeu en ligne.

Les politiques de « Jeu responsable ».

Les évolutions réglementaires et le développement du jeu en ligne.

Les places des paris sportifs.

Qu’est-ce qu’un joueur ?

Qui joue à quoi, pourquoi et comment ?

Les évolutions dans le profil des joueurs.

Pourquoi le jeu est-il si attirant ?

Le jeu de hasard et d’argent pathologique

Les distorsions cognitives pendant le jeu.

Les outils d’évaluation.

Les possibilités d’orientation des joueurs de hasard et d’argent.

 

 Jeudi 28 novembre 2019

9h15 – 9h30 : Accueil des participants

 L’univers des jeux vidéo

 La matinée sera animée par Elizabeth Rossé

 Les jeux vidéo

Présentation des différents types de jeux vidéo.

Présentation des MMORPG : « Massively Multiplayer Online Role Playing Games« , (« jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs ») – par exemple : World of Warcraft.

Les évolutions offertes par les réseaux sociaux et les jeux sur Smartphone.

 La fonction sociale du jeu de rôle en ligne

La rencontre avec l’univers des jeu vidéo.

La constitution et participation à une Guilde.

 Lorsque le jeu devient excessif

Comment évaluer l’envahissement social, affectif, psychique des jeux vidéo ?

La place de la régulation des usages dans la démarche d’accompagnement.

La spécificité du travail auprès d’un public jeune et de son entourage.

 Le cybersexe

 L’après-midi sera animée par Irène Codina et Mario Blaise

 La place de la sexualité sur internet

Quelques chiffres sur les contenus à caractère sexuel et pornographique sur internet.

La facilitation de l’accès au sexe offerte par internet.

Les différents supports : site, application, YouPorn…

Des recherches très différentes sur internet

L’observation, le voyeurisme, l’excitation.

La rencontre et l’expérimentation sexuelle.

L’inconnu, la prise de risque.

Prévenir les risques

Lorsque la sexualité devient envahissante, retrouver un équilibre.

Quelle place pour le couple ?

L’intérêt de l’accompagnement en addictologie mais également des groupes d’entraide mutuelle.

 

 Vendredi 29 novembre 2019

9h15 – 9h30 : Accueil des participants

 Le(s) Cyberaddiction(s)

 La matinée sera animée par Mario Blaise

Le rôle du jeu dans la construction psychique

Qu’est-ce que jouer signifie ?

Pourquoi on joue ? Comment on joue ?

Pourquoi certaines personnes ne savent pas jouer, y compris des enfants ?

Pourquoi l’environnement numérique devient-il addictif ?

Qu’est-ce que le numérique ?

La fonction du jeu articulée au numérique.

La répétition au cœur de la (cyber)addiction.

Peut-on parler d’usage pathologique aux écrans ?

Existe-t-il un jeu pathologique ?

Comment la question des usages d’écran réinterroge le champ des addictions et de l’addictologie dans son ensemble ?

Réflexion avec le groupe sur la construction d’une définition de cyberaddiction(s).

 L’éducation aux écrans

 L’après-midi sera animée par Zéphyr Serehen

Définition de la prévention

Informer et éduquer pour prévenir les risques.

Distinction prise de risque / mise en danger.

Les différents moments de la prévention (prévention primaire et secondaire).

Les outils de l’éducation aux écrans

Créer une alliance relationnelle adéquate à passer un message de prévention.

Comment construire son intervention ?

Existe-t-il des outils spécifiques ou particulièrement pertinents auprès des jeunes ?

Peut-on intervenir dès l’enfance ?

  • Bilan de la formation effectué durant la dernière demi-heure de la journée

Intervenants

BANCE Flora Directrice de l’IREMA. Psychologue clinicienne a exercé dans l’unité d’addictologie du service d’hépatologie de l’Hôpital Cochin (AP-HP, Paris).

BLAISE Mario psychiatre, médecin-chef Centre médical Marmottan

CODINA Irène psychologue, Centre médical Marmottan

ROSSE Elizabeth Docteur en psychologie sociale. Psychologue au centre médical Marmottan, sur le pôle « nouvelles consultations » (jeux vidéo, internet, jeu pathologique, cannabis).

SEREHEN Zéphyr   Chef de projet – Coordinateur du pôle de prévention du CSAPA Pierre Nicole (Croix-Rouge Française, Paris).

 

 

2 réflexions au sujet de « Peut-on parler d’addiction aux écrans ? (27-29 novembre 2019) »

  1. Bonjour,

    Je suis intéressé par la formation: peut on parler d’addiction aux écrans.
    Je voulais savoir si il était possible encore de s’inscrire à la session de novembre 2019. Par ailleurs, pourriez vous m’indiquer si cette formation est éligible à la prise en charge au titre du CPF d’une part et d’autre part auprès de qui je dois m’adresser pour obtenir un devis.

    Je vous remercie par avance

    Cordialement

    Stéphane P

    • Bonjour,
      Oui, il reste de la place. Cette formation n’est pas éligible au titre du CPF ou du DIF, car elle n’est pas diplômante (en revanche, elle est éligible DPC). L’IREMA va pouvoir vous faire un devis précis. Leur téléphone : 01 42 40 68 00, et je vous envoie leur mail, par mail.
      Bien cordialement,
      AW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *