Lundi 15 octobre 2018 : Exil, migrants et addictions

Programme

La journée se déroule de 10h à 17h à Marmottan.
Déjeuner libre de 13h à 14h.

Comme l’écrit le sociologue Claudio Bolzman « S’exiler, c’est perdre son lieu dans le monde ». Que ce soit pour des raisons politiques, économiques, ou psychologiques, les situations d’exil et de migration sont parfois extrêmes, souvent difficiles et entraînent des situations propices aux consommations de substances psychoactives et à l’addiction. Quels retentissements cliniques ont ces parcours de vie sur les usagers de drogues ? Comment ces dimensions anthropologiques et sociales viennent-elles troubler la vie affective et psychique ? Comment construire une autonomie suffisante quand le sentiment d’appartenance est fragilisé ? Comment adapter nos dispositifs de soins pour reconnaitre et répondre à cette clinique spécifique ?

___________________________________

Programme :

9h30 : Accueil

10h – 11h30 : Intervention psychosociale auprès des usagers de drogues originaires d’Europe de l’Est
Olga Smirnova, coordinatrice de l’équipe Bociek, association Charonne

11h30 – 13h00 : Mineurs isolés étrangers et consommation de drogues,
Laëtitia Bouche-Florin, Psychologue, Hôpital Avicenne, Bobigny

 Déjeuner libre de 13h à 14h.

 14h – 15h30 : Exil, psychotraumatisme et addiction,
Muriel Bamberger, psychologue, Comède (Comité pour la santé des exilés)

 15h30 – 17h : Entre exil des siens et exil de soi, cas clinique
Hervé Garnier, psychiatre, La Terrasse. Equipe de Liaison Psychiatrique (ELP)

 Fil rouge : Dr. Mario Blaise, médecin-chef, hôpital Marmottan

 

17h : fin de la journée

Télécharger le bulletin d’inscription_2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *