[article] Le Nalscue bientôt rationné ?

Hélène Delaquaize, médiatrice de santé à l’hôpital Marmottan et présidente de SOS Hépatite Ile de France publie dans le numéro 26 de l’Hépatante un article sur les dernières décisions concernant le Nalscue :

L’injection en urgence de naloxone reste le traitement conseillé en cas de surdose d’opioïdes et s’avère généralement efficace lorsqu’elle est administrée à temps. Le principal inconvénient concerne l’accès limité de ce médicament aux services d’urgences hospitalières et de SAMU, qui rendent parfois trop tardive l’injection de naloxone en cas de surdose. Le médicament Nalscue®, disponible en spray nasal constitue un véritable espoir par sa grande facilité d’utilisation et la possibilité d’être mis largement à disposition à l’entourage des personnes usagères de drogues, préalablement formées.

Le prix de 100 Euros, fixé librement par le laboratoire Indivior, préalablement aux négociations de prix vient doucher tous nos espoirs. Avec un tel prix la disponibilité de ce nouvel outil de réduction de risque sera limité et son intérêt donc quasi nul.

Prix et accès aux traitements : la problématique s’intensifie, la mobilisation doit continuer.

Lire la suite sur le site de SOS Hépatites

Note d’information : Nalscue

Note d’information qui précise les structures autorisées à délivrer la spécialité pharmaceutique NALSCUE® 0,9mg/0,1ml, solution.

L’ANSM a délivré une AMM le 28 juillet 2017, passée la date de fin d’effet de l’autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte et dans l’attente d’une décision relative à la prise en charge de ce médicament au titre de son autorisation de mise sur le marché (AMM).

Cette note précise par ailleurs les modalités de facturation de la spécialité à l’Assurance Maladie pendant cette période.

Télécharger la note :

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/01/cir_42881.pdf