[bibliographie] Novembre 2017

La bibliographie Santé-psy Addiction du mois de novembre 2017

Toutes ces références sont disponibles au centre de documentation de l’hôpital Marmottan

GREBOT Elisabeth, OLIVIER Marie, BERJOT Sophie, GIRAULT LIDVAN Noëlle, DUPREZ Mélanie.
Personnalité et activisme professionnel.
ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES, 6 Vol 175 (2017), 528-535.
http://www.em-premium.com/article/1131762
NEO PERSONNALITY INVENTORY REVISED/ADDICTION AU TRAVAIL/PROFIL PSYCHOLOGIQUE/PERSONNALITE/SATISFACTION PROFESSIONNELLE
L’objectif de cette étude était de comparer les traits et les facettes de personnalité selon le profil d’activisme professionnel. Cent cinquante-cinq salariés français (cadres, managers, chefs d’entreprise) ont complété l’échelle Workaholism Battery de Spence et Robbins qui mesure les trois composantes de leur ‘triade workaholique’ (Implication au travail, Tendance compulsive à travailler et Satisfaction au travail ). Cent-quarante sujets ont également complété : (1) l’inventaire de personnalité de Costa et McCrae en 240 items (NEO PI-R) qui évaluent cinq traits de personnalité et 30 facettes de personnalité (6 facettes par trait) ; (2) l’échelle Dutch Work Addiction Scale qui mesure deux composantes d’activisme professionnel (Travailler excessivement et Travailler compulsivement) . Ainsi, nous pouvions comparer les traits de personnalité entre trois groupes : (1) travailleurs non excessifs ; (2) travailleurs excessifs enthousiastes (scores élevés dans les trois composantes de la triade de Spence et Robbins) ; (3) travailleurs excessifs non enthousiastes (Implication et Tendance compulsive élevées, Satisfaction faible). Les scores de névrosisme et de trois facettes anxio-dépressives (Anxiété, Dépression, Vulnérabilité au stress ) sont significativement plus élevés chez les travailleurs excessifs non enthousiastes que chez les travailleurs excessifs enthousiastes. Nos résultats mettent en évidence la nécessité de distinguer deux profils d’activisme professionnel (enthousiaste vs non enthousiaste) pour une prévention efficiente et une indication thérapeutique adaptée.[résumé d’auteur]

SIMMAT DURAND Laurence, VELLUT Natacha, LEJEUNE Catherine, JAUFFRET ROUSTIDE Marie, MOUGEL Sarra, MICHEL L, PLANCHE M.
Sortir des addictions : à l’alcool, par l’alcool ou vers l’alcool.
ENCEPHALE, 4 vol 43 (2017), 326-333.
http://www.em-premium.com/article/1133309
ADDICTION/CODEPENDANCE/EVOLUTION/POLYDEPENDANCE/SOIN HOLISTIQUE
Si les trajectoires de sortie des addictions, en particulier de l’alcool, sont bien documentées, le passage des drogues à l’alcool l’est moins. Une approche biographique a permis d’analyser comment les personnes passent d’un produit à l’autre au long cours et comment elles analysent leurs trajectoires de sortie des addictions [résumé d’auteur]

JEANNE G, PURPER OUAKIL D, RIGOLE Hélène, FRANC N.
Nouveaux styles de consommation de produits psychoactifs chez les adolescents en France.
ENCEPHALE, 4 vol 43 (2017), 346-353.
http://www.em-premium.com/article/1133312
ADDICTION/ADOLESCENT/DROGUE/DROGUE DE SYNTHESE/EVOLUTION/USAGE NOCIF
Les habitudes de consommation des adolescents ont profondément évolué ces quinze dernières années. Plusieurs nouveaux produits ont été développés et cette population, particulièrement vulnérable, y est largement exposée. Si le tabac, l’alcool et le cannabis restent les trois principaux produits les plus expérimentés durant l’adolescence, d’autres substances psychoactives sont aujourd’hui souvent utilisées et imposent une attention particulière. L’objectif de cette revue de la littérature est de faire une synthèse des connaissances actuelles sur ces substances en se basant sur les plus récentes publications sur le sujet, de comprendre leurs modes d’utilisation, leurs mécanismes d’action, d’évaluer les risques liés à leur consommation afin de permettre un repérage précoce et une réponse adaptée. Pour cela, des articles scientifiques parus entre 2000 et 2015 ont été sélectionnés via Pubmed et Google Scholar ainsi que sur des sites d’institution gouvernementale. Divers produits sont étudiés : après un bref rappel sur la cocaïne et les amphétaminiques, nous nous intéresserons aux inhalants, aux champignons hallucinogènes et aux nouveaux produits de synthèse que sont les cathinones et les cannabinoïdes de synthèse. Nous nous pencherons ensuite sur le mésusage de médicaments, pour enfin aborder le cas particulier du « purple drank ». Il en ressort que les habitudes de consommation des adolescents ne sont pas équivalentes en termes d’effets et de conséquences. De multiples produits sont disponibles et les plus récents sont également les plus inquiétants, tels que les nouveaux produits de synthèse ou le ‘purple drank’, qui présentent des risques de complications médicales sévères à court terme. Ces éléments justifient le dépistage systématique de ces conduites et une prise en charge adaptée [résumé d’auteur]

LUCET Chloé, DUPOUY Julie, ROUSSELET Anne-Victoire, CARON Morgan, POLIN Ronan, LAQUEILLE Xavier.
Une aide à la prise en charge du craving sur smartphone.
SOINS PSYCHIATRIE, 311 vol 38 (2017), 37-39.
http://www.em-premium.com/article/1125624/article/une-aide-a-la-prise-en-charge-du-sur-smartphone
CENTRE HOSPITALER SAINTE-ANNE/PHOENIX/ADDICTION/CRAVING/TELEPHONE PORTABLE/APPLICATION NUMERIQUE/E-SANTE/STATISTIQUE/CAS CLINIQUE/RECUEIL DE DONNEES/PRISE EN CHARGE/CADRE THERAPEUTIQUE/APPRENTISSAGE/AUTONOMISATION/PSYCHOTHERAPIE/THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE
Le concept de craving apparaît aujourd’hui comme le symptôme central des conduites addictives et devient une cible privilégiée des traitements de l’addiction. L’essor des nouvelles technologies, notamment la généralisation des smartphones, amène à imaginer des modes de prises en charge inédits utilisant ces outils. Les applications ont montré un intérêt face aux comportements addictifs, lorsqu’elles sont utilisées en complément des prises en charge classiques. Dans ce contexte, une aide numérique a été conçue par le service d’addictologie Moreau de Tours à Paris. Son potentiel est illustré en se projetant sur un cas clinique. [résumé d’éditeur]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *