[publication] Une étude des caractéristiques des joueurs compulsifs en France

Gambling Research Exchange Ontario (GREO) a publié un résumé de l’article du Dr Marc Valleur et coll. sorti en 2016 dans Journal of Gambling Studies, 32(2), 757-771. »Towards a validation of the three pathways model of pathological gambling ».

Ce résumé peut être lu en ligne ici (en anglais)

Cette étude a examiné les caractéristiques de 372 joueurs compulsifs en France, afin de voir si on pouvait distinguer trois différents profils de joueurs comme cela avait été suggéré par Blaszczynski et Nower en 2002.

En effet, à partir d’une évaluation multiaxiale, Blaszczynski et Nower différencient trois sous-types de joueurs :

Le premier type de joueurs est appelé joueur au « comportement conditionné ». Il s’agit des joueurs sans pathologie prémorbide. La première étape dans la constitution du trouble concerne les facteurs environnementaux, avec une augmentation de la disponibilité et de l’accessibilité des JHA.

Le deuxième type de joueurs concerne les sujets vulnérables sur le plan émotionnel. Cette vulnérabilité psychologique particulière se traduit par des comorbidités anxieuses et dépressives fréquentes et pré-existant au problème de jeu.

Le dernier type de joueurs, appelé « antisocial impulsif », se distingue des précédents par ses caractéristiques d’impulsivité, de troubles de la personnalité antisociale et de déficit attentionnel.

Les résultats de l’étude menée par Valleur et coll. ont montré qu’on peut assez facilement distinguer les joueurs conditionnés émotionnellement (Groupe 2) ou les joueurs antisocial impulsifs  (Groupe 3), mais qu’il est plus difficile d’isoler les caractéristiques spécifiques
des joueurs conditionnés par leur comportement (Groupe 1).

Les joueurs conditionnés émotionnellement ont tendance à préférer les jeux de hasard pur (par exemple, les grattages ou les machines à sous). Le jeu est une « automédication », une manière d’échapper au stress et aux émotions négatives.

Les joueurs antisocial impulsifs sont plus susceptibles de préférer les jeux de compétences (course de chevaux et paris sportifs), et cherchent plus particulièrement la nouveauté et l’adrénaline. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *