Retour sur un an d’expérimentation de la première salle de consommation à moindre risque à Paris

En octobre 2016, la première salle de consommation à moindre risque (SCMR) de France, l’Espace Gaïa, a ouvert ses portes dans le quartier de la Gare du Nord, pour une expérimentation de six ans.

Gaïa publie aujourd’hui un dossier de presse destiné à revenir sur un an d’expérimentation.

Quelques chiffres :

Depuis son ouverture, le 17 octobre 2016, et après 11 mois de fonctionnement l’Espace Gaïa présente un bilan global positif :
• 800 personnes inscrites dans le dispositif,
• 53 582 consommations dans l’espace dédié,
• 165 consommations en moyenne chaque jour.

Sur le plan sanitaire

Chaque consommation est encadrée et soumise à des règles limitant les risques de plaies, d’abcès et de transmissions de maladies comme le VIH et le VHC.

• 827 consultations sanitaires ont été réalisées par le médecin ou l’infirmier
(soins de plaies, d’abcès, orientations vers des traitements de substitution…)
• 123 dépistages de maladies infectieuses effectués (VIH, hépatites)
• des usagers ont été orientés vers des consultations dédiées à l’Espace Murger,
département universitaire de psychiatrie et de médecine addictologique de
l’hôpital Fernand Widal (AP-HP), ainsi que vers d’autres structures spécialisées
en addictologie en région parisienne.

Sur le plan social

La réactivation des droits des usagers est indispensable pour leur réintégration dans le droit commun.

• 324 usagers ont été reçus pour des entretiens sociaux(questions
administratives, d’hébergement, de logement, de justice… )
• Depuis mars 2017, 66 usagers ont bénéficié des permanences hebdomadaires
de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), permettant de travailler sur
la réouverture de leurs droits.

Lire tout le dossier de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *