Légitime défonce ou plaisir coupable

initialement publié dans
Psychiatrie, Psychanalyse et Sociétés, 2017, vol.6

Résumé

A partir de la notion de « légitime défonce », jeu de mot d’un patient pour exprimer son droit à consommer des substances psychoactives, comme solution pour se protéger d’un monde injuste et absurde, se pose la question de la fonction écologique que l’addiction peut occuper chez un sujet, et notamment en quoi cette notion fait écho aux notions de dette inversée et de légitimité destructrice. Cela est extrêmement fructueux au niveau relationnel, mais aussi pour mieux repérer les freins et les raisons qui empêchent quelqu’un à renoncer à son addiction. C’est aussi dans une optique de réduction des risques savoir accepter les consommations, pour aider l’intéressé à trouver le temps et le chemin pour évoluer sans trop de complications.

Lire la suite

Vidéo des séminaires ASUD et EHESS 2016/2017

Les séminaires organisés par l’association ASUD et l’école des hautes études en sciences sociales en 2016/2017 sont désormais disponibles en ligne.

Vous pouvez les voir ou les revoir à cette adresse :

https://www.canal-u.tv/producteurs/ehess/centre_de_re/consommations_et_prohibition_des_drogues_approches_transversales

Note d’information : Nalscue

Note d’information qui précise les structures autorisées à délivrer la spécialité pharmaceutique NALSCUE® 0,9mg/0,1ml, solution.

L’ANSM a délivré une AMM le 28 juillet 2017, passée la date de fin d’effet de l’autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte et dans l’attente d’une décision relative à la prise en charge de ce médicament au titre de son autorisation de mise sur le marché (AMM).

Cette note précise par ailleurs les modalités de facturation de la spécialité à l’Assurance Maladie pendant cette période.

Télécharger la note :

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/01/cir_42881.pdf

[article] Le cannabis dans le monde en 9 graphiques

Légalisé, dépénalisé, prescrit… le cannabis dans le monde en neuf graphiques
Les décodeurs, le Monde.fr, 6 janvier 2018
La drogue consommée depuis des siècles, encore prohibée dans de nombreux pays, a été légalisée le 1er janvier en Californie et le Canada s’apprête à le faire en juillet.
Lire l’article en ligne

[publication] Substances psychoactives, usagers et marchés : les tendances récentes (2016-2017)

Des phénomènes déjà décrits les années précédentes se poursuivent :

  • l’extension des pratiques de chemsex ;
  • le niveau de précarité extrême des usagers sans abri ;
  • une nouvelle porosité entre divers publics susceptible de faciliter la diffusion des usages de produits psychotropes ;
  • la violence toujours accrue dans le champ des trafics ;
  • la poursuite de l’évolution continue de l’offre du cannabis ;
  • un point sur les nouveaux produits de synthèse.

 

Lire la suite

[publication] Une étude des caractéristiques des joueurs compulsifs en France

Gambling Research Exchange Ontario (GREO) a publié un résumé de l’article du Dr Marc Valleur et coll. sorti en 2016 dans Journal of Gambling Studies, 32(2), 757-771. »Towards a validation of the three pathways model of pathological gambling ».

Ce résumé peut être lu en ligne ici (en anglais)

Lire la suite

[Publication] Rapport national sur les drogues

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) vient de mettre en ligne son rapport national sur les drogues qui est présenté sous la forme de 10 chapitres.
Après avoir décrit le cadre légal et la politique de lutte contre les drogues illicites, ce rapport 2017 réunit les dernières données de prévalence d’usage en populations adultes et jeunes ainsi que celles relatives aux conséquences sanitaires de ces consommations et aux demandes de traitement.
Il détaille aussi les évolutions des marchés des différentes drogues et aborde la réponse pénale, notamment grâce à un chapitre dédié à la prison.
Enfin, il dresse un panorama de la prévention, des avancées en matière de réduction des risques et des dommages, des bonnes pratiques et de la recherche en matière de conduites addictives en France.

Télécharger le rapport sur le site de l’OFDT

[interview] L’addiction aux jeux vidéo n’existerait pas

Une chercheuse en psychologie de l’université de Cardiff a mené une étude auprès de joueurs de jeux vidéo en ligne et conclut à une remise en question de la notion d’addiction à ces programmes. Réaction du docteur Bruno Rocher, psychiatre addictologue au CHU de Nantes, au sein de l’institut fédératif des addictions comportementales (Ifac).

Lire l’article et l’interview sur le site de la revue Science et Avenir

[Livre] Alcool, cannabis, jeux vidéo, prévenir et accompagner son adolescent

Ce livre s’adresse aux parents, afin de les informer, et d’accompagner leur adolescent, au sujet des addictions que les conduites à risques en matière d’alcool, de cannabis et de jeux vidéo peuvent engendrer. Lire la suite

[publication] Profils et pratiques des usagers des CAARUD en 2015

Tendances n° 120, OFDT, 6 p.
Octobre 2017

Le n° 120 de Tendances présente les résultats de l’enquête ENa-CAARUD menée en septembre 2015 auprès des usagers de drogues fréquentant ces structures d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques. Il s’agit de la cinquième édition de cette enquête.

L’édition 2015 d’ENa-CAARUD confirme, en premier lieu, la fréquentation croissante des CAARUD par des usagers insérés socialement, avec un niveau de précarité qui reste toutefois bien plus élevé qu’en population générale.
Sur le plan des consommations, la prépondérance des usages de cannabis, d’alcool et d’opiacés, substances qu’au moins sept usagers sur dix ont consommé dans le mois précédant l’enquête, est une constante. Par ailleurs, l’enquête 2015 consacre un focus particulier aux consommations d’alcool montrant qu’un un tiers des usagers interrogés consomme quotidiennement l’équivalent d’au moins 6 verres d’alcool en une seule occasion, et ce tout au long de l’année. Concernant les autres substances consommées, on note la part croissante des usagers de cocaïne qui consomment le produit sous forme basée. Enfin, un volet sur les médicaments conduit en 2015 analyse leur statut toujours ambigu entre « défonce » et traitement. Le sulfate de morphine et la méthadone ont connu une diffusion nette entre 2008 et 2015, tout comme les benzodiazépines. Enfin, un des résultats marquants de cette édition porte sur la stabilisation voire l’inversion de tendance de plusieurs indicateurs qui témoignaient de la diffusion des pratiques de réduction des risques et des dommages (RdRD). C’est le cas du partage de seringue ou de la réutilisation de celle-ci.

Auteurs : Aurélie Lermenier-Jeannet, Agnès Cadet-Taïrou, Sylvain Gautier

Télécharger le Tendances (fichier PDF, 641 Ko)